Rail & Road jouit d’un nouvel interlocuteur

2019-05-07. Rittal Belgium poursuit son approche verticale du marché. Après l’engagement d’un premier Industry Manager pour le secteur Food & Beverage, c’est à présent au secteur du transport d’accueillir un nouveau visage. Faisons la connaissance de Cédric Bauwens.

Bonjour Cédric, pouvez-vous nous expliquer en quelques mots ce que vous allez faire au juste chez Rittal ?

Je vais devenir le nouvel interlocuteur de tous les clients belges relevant du secteur du transport. En concertation avec les Account Managers que vous connaissez déjà, je vais prospecter ainsi que suivre les contacts existants. De plus, je vais m’intéresser de près à la moindre évolution de la branche Rail & Road afin de pouvoir apporter un soutien éclairé au marché.

Avez-vous déjà de l’expérience dans ce domaine ?

Absolument ! Chez mon employeur précédent, j’étais Key Account Manager mais je m’occupais aussi de certaines branches, dont le secteur ferroviaire. Dès lors, avec les chemins de fer, je suis en terrain connu : j’ai notamment eu la chance de contribuer à la réalisation du projet de nouveaux trains aux côtés d’un constructeur de trains belge.

Impressionnant ! Quelle expertise apportez-vous encore ?

Je suis quelqu’un de plutôt technique. Et puis, j’aime pouvoir apporter une solution de qualité à quelqu’un qui m’a soumis un problème. Car à mon avis, c’est la qualité qui permet d’établir de bonnes relations avec les clients.

Vous dites être plutôt technique. Est-ce que cela vient de vos études ?

En secondaire, je suivais la section « électronique et sectionneurs de puissance », avec en plus de la programmation en dernière année. Le langage machine n’étant pas vraiment mon truc, j’ai opéré un virage à 180° dans l’enseignement supérieur : je possède un diplôme en orthopédagogie, ce qui m’a amené, pendant quelques années, à travailler dans le secteur social. Après cela, j’ai cherché à relever un défi qui me permettrait de combiner l’aspect humain de ce job à mon amour premier : la technique. C’est ainsi que je me suis retrouvé chez un constructeur de machines pour ateliers protégés. Ensuite, j’ai continué de travailler avec des produits plus techniques.

Un beau parcours. Pourquoi vouloir relever ce nouveau défi chez Rittal ?

Pour moi, Rittal est un grand nom synonyme de robustesse allemande. J’ai très volontairement choisi Rittal parce qu’elle cadre totalement avec mon style de vente personnel, qui privilégie toujours la qualité avant tout.

Vous voici de retour dans le segment Rail & Road. Quel avenir ont nos chemins de fer, à votre avis ?

Les chemins de fer jouent un rôle majeur dès aujourd’hui, par exemple pour le transport des marchandises. Par mesure de sécurité, certaines substances chimiques sont uniquement convoyées par voie ferroviaire. Et je pense que le train ne va faire que gagner en importance et s’étendre au niveau du transport de personnes. Surtout au vu du problème actuel des engorgements routiers.

D’où votre intérêt pour cette branche ?

En fait, elle m’a toujours intéressé, surtout les « grosses machineries » qu’elle cache. Ici, c’est ma passion de la distribution électrique qui parle. Je connais à fond la réglementation et les normes qui s’y appliquent. Cependant, j’apprécie beaucoup aussi les autres produits Rittal de cette industrie : logements, coffrets outdoor et presse-étoupes, qui recèlent à mon avis un sacré potentiel.

De quelle façon entendez-vous aider vos clients à atteindre leur plein potentiel ?

En leur offrant un produit supérieur sur le plan technique, qui leur permette d’apporter une solution aux questions auxquelles ils sont aujourd’hui confrontés.

Voici une mission on ne peut plus claire. Merci pour cet entretien, et bonne chance dans votre nouvelle fonction !

Souhaitez-vous un rendez-vous sans engagement avec notre Industry Manager Rail & Road ?
Vous pouvez contacter Cédric via +32(0)476 30 30 05 ou bauwens.c@rittal.be