Que devez-vous savoir à ce sujet en tant que manager IT ?

2018-02-27. La transformation numérique est plus que jamais d'actualité : selon les prévisions du cabinet d'études de marché IDC, plus de la moitié de la chaîne de production mondiale devrait être numérisée à l'horizon 2021. Il est dès lors de plus en plus important pour les entreprises modernes de moderniser leur environnement informatique, mais aussi de disposer de centres de données plus efficaces, plus rentables et plus durables. Rittal fait pour vous l'inventaire des meilleures technologies, réparties sous différents thèmes tels que l'infogérance en matière de cloud, l'edge computing et le courant continu dans les centres de données.

Tendance : le multicloud

Les environnements multicloud hybrides définiront bientôt l'emploi du temps des collaborateurs IT. D'après IDC, plus de 90 % pourront déjà utiliser des plateformes multicloud d'ici à 2021, et ce pour différentes raisons. Tout d'abord, aucun fournisseur one-stop-cloud ne peut satisfaire seul à toutes les exigences, un progiciel complet dans le cloud provenant toujours de plusieurs fournisseurs. De plus, les performances, les périodes d'attente, la conformité et la gestion des risques doivent généralement être gérées de manière individuelle, parfois avec différents fournisseurs cloud.

Parmi les services cloud standard en tant que service, citons l'infrastructure (IaaS), le logiciel (SaaS) et la plateforme (PaaS). Cette combinaison cloud devient un peu trop complexe ? Il est alors possible de faire appel à des fournisseurs externes d'infogérance en matière de cloud. En pratique, un prestataire de services informatiques garantit dans la plus grande sécurité la totalité du contrôle et de la maintenance des systèmes de cloud dans le centre de données, tandis que les utilisateurs accèdent aux données depuis leur navigateur Web ou application de bureau en toute simplicité. Afin d'accompagner ce développement, Rittal se joindra à ses partenaires pour fournir en 2018 davantage de centres de données clés en main, qui comprendront également des plateformes cloud et de l'infogérance pour des infrastructures fiables.

Tendance : l'edge computing

Parallèlement au développement de centres de données centralisés, de nombreuses entreprises se consacreront de manière plus intensive à l'élaboration de capacités IT décentralisées sous l'impulsion des applications modernes de l'Industrie 4.0. Les dispositifs d'automatisation de la production installés nécessitent que de nombreuses données de détection soient traitées sur place et en temps réel. Le transfert de données vers un centre de données centralisé ralentirait ce traitement en temps réel et provoquerait en outre une surcharge des réseaux et des systèmes de fichiers. Toutefois, bien d'autres scénarios basés sur l'Internet des Objets (IdO) impliquent des centres de données supplémentaires : réseaux domestiques et domotique, dispositifs de mesure de fitness et montres intelligentes, mais aussi réseaux de voitures et infrastructures informatiques dans des « smart cities ». En 2019, les analystes d'IDC prédisent que 40 % des données de l'Internet des Objets seront traitées et analysées par des systèmes IT edge.

À cela s'ajoute la nouvelle norme mobile 5G qui augmentera de manière radicale le volume de données à traiter. Des débits de données allant jusqu'à 10 Gbps permettront par exemple de transférer en quelques secondes à peine un long métrage en HD. Bientôt, celui qui souhaitera gérer des infrastructures IdO via le réseau rapide 5G devra donc aussi disposer des performances de serveur adéquates s'il veut que les applications puissent tirer profit de toute la capacité du réseau. Les centres de données edge permettent un développement rapide et décentralisé d'infrastructures IT, notamment dans le but de fournir de meilleures performances de données à des sites de production ou smart cities éloignés.

En quoi un centre de données edge se différencie-t-il ? Il s'agit concrètement d'environnements IT clés en main, conçus comme racks ou des containers complets, modulables et adaptables. Les possibilités d'expansion font de ces solutions un outil parfait pour les entreprises de toutes tailles. Par ailleurs, un tel environnement edge peut être monté rapidement grâce à l'installation et la mise au point préalables des composants de refroidissement, de l'alimentation électrique, du poste intérieur et de la protection.

Armoires à courant continu pour une meilleure efficacité énergétique

Des centres de données hyperscale centralisés et homogènes n'en restent pas moins nécessaires. Une infrastructure hyperscale est conçue pour une évolutivité horizontale, garantissant l'obtention d'un maximum de prestations, de reconstitution et de redondance, ce qui permet par extension une résistance aux dommages et un haut niveau de disponibilité. Les utilisateurs de ces installations se demandent cependant comment optimiser les coûts de leurs installations. Les armoires à courant continu sont une solution pour plus d'efficacité énergétique : avec OCP (Open Compute Project) et Open19, ce sont deux nouvelles normes de racks informatiques qui ont été introduites simultanément sur le marché. Dans le rack, il n'y a plus qu'un seul élément de réseau central qui assure l'alimentation en courant continu des composants IT actifs, ce qui permet d'économiser jusqu'à environ 5 % de dépenses énergétiques par rack. Il s'agit là d'une option qui devrait également être envisagée par les opérateurs de centres de données non hyperscale.

Tendance : solutions de refroidissement IT

Pour maîtriser les coûts opérationnels en 2018, il reste important de trouver des solutions alternatives en termes d'énergie et de refroidissement. Les opérateurs peuvent bénéficier de coûts opérationnels très avantageux avec du courant provenant de sources d'énergie renouvelable, mais aussi grâce à un système de refroidissement à l'air et à l'eau de mer, tout en utilisant des modèles de services de manière flexible.

La récupération d'énergie est une autre solution de refroidissement très efficace pour l'informatique : la chaleur résiduelle générée dans le centre de données est utilisée pour le contrôle de la température du bâtiment ou l'approvisionnement en eau chaude ou en chauffage. Si cette technologie n'est pas nouvelle, il s'agit par contre d'une stratégie à développer sur le long terme et qui sort du cadre habituel des calculs de RSI de trois à cinq ans.

Vous souhaitez plus d'informations sur les solutions IT abordées dans ce texte ? Visitez le stand Rittal 08.A050 au salon Infosecurity les 14 et 15 mars 2018 à Brussels Expo. Contactez Rittal à l'adresse marketing@rittal.be pour un accès gratuit.